Quoi qu’il nous en coûte – Marjorie Levasseur

Quoi qu’il nous en coûte – Marjorie Levasseur

Genre : Contemporain
Editions : 
Autoédition
Nombre de pages :
232


Auteure de 5 romans publiés en autoédition, Marjorie Levasseur signe ici son retour avec son 6ème roman, « Quoi qu’il nous en coûte » qui sortira le 8 septembre 2018.

Ayant été une de ses bêta-lectrice, avec deux autres copinautes, Catherine (son blog, son interview) et Laurène (son blog, son interview), nous avons eu le privilège de pouvoir le lire en avant-première et ainsi vous proposer nos chroniques afin de vous mettre encore plus l’eau à la bouche.

Vous pouvez retrouver les précédents romans de Marjorie, en vente sur Amazon en cliquant directement sur les images suivantes, ainsi que mes chroniques en cliquant directement sur les titres.

  • Saga Les Lilas:

Tome 1: Une parenthèse dans ta vie…

Tome 2: Il n’y a pas d’ombre sans lumière

Tome 3: Tout va bien je t’aime

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez que les précédents romans de Marjorie, font partis pour moi de mes coups de cœur, je vous apprends quelque chose du coup si je vous dis que celui-là aussi ?!

La sortie officielle se fera donc le 8 septembre 2018 sur Amazon:

  • promo sur l’ebook du 8 au 10 septembre inclus à 0.99€ puis il repassera à 2.99€ dès le 11 septembre
  • le format broché sera lui disponible au prix de 12.90€

Pour vous le procurer c’est juste ICI !

 

Lire la suite

Et si… – Larème Debbah

Et si… – Larème Debbah

Genre : Contemporain / Feel-Good
Editions :
Autoédition
Nombre de pages :
260


Résumé :

Jeanne est une jeune fille de 18 ans qui a tout pour elle, dont un avenir tout tracé dans la lignée familiale.
Mais un jour, sa vie bascule …
Elle fera un séjour loin de sa famille afin de prendre le recul nécessaire.
Et si sa vie était ailleurs
Et si …

Lire la suite

Te revoir à Penn Avel – Marjorie Levasseur

Te revoir à Penn Avel – Marjorie Levasseur

Genre : Romance / Contemporain
Editions : Auto-édition
Nombre de pages : 243


Découvrez le nouveau roman de cette fabuleuse auteure que je ne vous présente plus ici.
Comment ça vous ne la connaissez pas?

Pas de problème je vous la présente:

Marjorie est une auteure autoéditée que j’ai rencontrée lors de la lecture en partenariat de son premier roman, Une parenthèse dans ta vie (ma chronique ici), j’ai tout de suite eu un coup de cœur pour sa plume, et grand bonheur pour moi, 2 autres tomes ont suivi, Il n’y a pas d’ombres sans lumière et Tout va bien je t’aime (mes chroniques ici et ici) qui m’ont permis de m’attacher encore plus à ses romans, mais aussi à elle.

Après cette trilogie, Marjorie est partie sur un registre littéraire assez différent, mais qui a su me garder dans ses fans et même m’ancrer encore plus dedans grâce à ce fabuleux roman: Ces oiseaux qu’on met en cage (ma chronique ici).

Marjorie n’est pas simplement auteure, elle est aussi devenue une copinaute avec qui je discute souvent et que j’aimerai beaucoup rencontrer en vrai un jour.
Du coup, en tant que fan number one avec ma copinaute Laurène du blog « Les Chroniques Bloggulaires d’Ellsy Lou« , nous avons eu la chance que Marjorie nous demande d’être bêta-lectrice pour le troisième et dernier tome de sa trilogie, ainsi que pour son cinquième roman.

Etre beta-lectrice n’est pas chose facile, car il faut savoir être honnête et impartiale.
La tache peux parfois être encore plus dure quand il s’agit d’une auteure qu’on adore et avec qui des liens se sont tissés, mais je pense avoir su respecter tous les critères pour cette bêta-lecture que Marjorie m’as fait l’honneur de faire.

Et voilà que demain, le 3 février 2018 sortira le cinquième roman de Marjorie, « Te revoir à Penn Avel » dont vous retrouverez ma chronique suite à ma bêta-lecture et le booktrailer juste après mon avis.

« Te revoir à Penn Avel »  sera disponible sur Amazon en ebook au prix promo de 0,99 € du 3 au 5 février inclus avant de repasser à 2,99 €, mais aussi en broché au prix de 12,90€.

Pour en savoir plus sur Marjorie vous pouvez aller jeter un coup d’œil sur l’interview qu’elle m’avait accordé il y a quelque temps, juste ici.

Lire la suite